Pibarnon: quand le mourvèdre se fait sage

Publié le par Loïck




BANDOL – Domaine de Pibarnon – Rouge 1992 : 

Nez de poivre, de cuir, de champignons, de viande et d’épices. Le moins que l’on puisse dire est que l’ensemble est complexe, bien évolué. Ce qui interpelle c’est la classe de l’ensemble. Le nez est avenant mais reste parfaitement courtois et élégant. 

Corps svelte, élancé. Des tanins encore présents qui donnent du relief et du fond au vin. L’ensemble est contenu, dans un registre d’élégance qui lui va si bien. 

Pour un « petit millésime », je suis conquis par le côté princier est dans la « retenue » de ce vin, qui ne cherche jamais à épater. Sans aucun doute un des plus beaux Bandol. A boire et à reboire pour le plaisir !

Publié dans Vins de france

Commenter cet article