Foulaquier, le pic au naturel

Publié le par Loïck




Foulaquier est un domaine créé par 2 destins : Pierre Jéquier architecte Suisse et Blandine Chauchat ancienne attaché parlementaire à Paris. Le vin les a réunis pour voire naitre Foulaquier.

Pierre s’installe en 1998 sur les terres du Pic St Loup. Il y vinifie son premier millésime en 1999. Les vignes ont alors 8 ans en moyenne.
Blandine rejoint Foulaquier en 2003 après un livre de portraits de vignerons, mais aussi après avoir crée son domaine en Anjou. Elle s’en sépare pour rejoindre Foulaquier et investir en achetant ses propres vignes : Les tonniliéres.

Foulaquier s’étend sur 8 hectares et les Tonniliéres 3 hectares : 40% de grenache, 40% de syrah et 20% de carignan.
Les 2 terroirs sont sur des sols argilo-calcaire, Foulaquier est exposé sud/sud-est en coteaux.  Les tonniliéres est exposé nord-est.

Le domaine est conduit entièrement en  byodinamie depuis 2006 (en bio depuis le début) et possède le label demeter depuis 2007.

La gamme est composée quasi-exclusivement de rouge, puisque qu’il n’y a pas de blanc, juste un rosé vient compléter le tout. Un blanc devrait voir le jour rapidement.




LES VINS EN BOUTEILLE :

PIC ST LOUP - Rosé 2008 :

90% de grenache, 10% de syrah et carignan. 6 mois de cuve béton.

50% pressurage, 50% saignée.

Nez floral, fruité, limite bonbon. Il y a aussi des notes de vernis à ongles.

Un vineux, large et salin en bouche. Matière contenu qui serre en fin de bouche.




VDT - Violetta 2008:

100% syrah. 9 mois de cuve béton.

Nez de violette et de fleur d’oranger. Simple mais gourmand.

Frais, svelte, sans aspérité. Gouleyant avec quelques tanins en finale.

A boire frais l’été.


PIC ST LOUP – Les Tonilliéres 2008 :

50% syrah / 50% carignan. 9 mois de cuve béton.

Nez très gourmand de fraise, de cuir et de poivre.

Bouche fraiche, gourmande, qui possède de l’énergie.

Un vin gourmand et de soif à boire, tout simplement.




PIC ST LOUP – Le Rollier 2007 :

60% grenache / 40% syrah. 18 mois de cuve béton.

Nez très marqué par le cassis (presque entêtant). Heureusement des notes de frais viennent apporter de l’élégance à l’ensemble. A l’aération des notes de menthol apparaissent.

Un vin plus serré, à la belle structure minérale qui élance le vin. Sécheresse en finale.




PIC ST LOUP – Le petit duc 2007 :

100% grenache. 18 mois de foudre. Un vin qui n’éxiste que les années

Au premier nez on perçoit une pointe d’alcool, qui s’estompe peu à peu.

Puis viennent des arômes de sève de pin et de menthole. A l’aération des notes gourmandes de fraise.

Attaque toute en rondeur, fraiche, soyeuse. Un vin élégant aux tanins soyeux et bien intégrés. La finale serre. 
A attendre.




PIC ST LOUP – Les Calades 2005 :

60% syrah / 40% grenache. 24 mois d’élevage pour moitié en cuve foudre et l’autre en cuve béton.

Nez de chocolat, de cerise à l’eau de vie.

Matière croquante avec une sensation de jus de fruits. La matière est dense mais soyeuse.

Très belle finale alliant acidité et minéralité. Les tanins sont bien présents et assèchent légèrement.

Très joli vin à attendre.




PIC ST LOUP – Gran’T 2006 :

50% grenache / 50% carignan. 24 mois d’élevage en foudre.

Nez complexe mêlant l’orange, la menthe et la terre.

Plus de densité que dans les précédents, avec un vrai caractère sudiste. Très serré actuellement, il est un poil monobloc et austère. Il demande du temps pour s’affiner.

A noter qu’il n’est pas dénué de fraicheur.



Foulaquier est certes un domaine relativement jeune, mais il a de très bonnes bases pour devenir l’un des domaines incontournable du Pic : des vins fins, frais, avec de la minéralité. Ils font parmi les vins les plus frais du Pic, et cela compte dans le paysage des vins du Languedoc.

Blandine et Pierre ont le goût le sens du vin élégant, sans artifice et plein d’âme, que cela dure !



Publié dans Visites de domaines

Commenter cet article