Visite au Château de Gaure - Limoux

Publié le par Loïck



C’est un matin ensoleillé que nous nous rendons au château de Gaure. Cette propriété audoise a été racheté il y a peu par un Belge, Pierre Fabre. Il laisse la gestion à deux jeunes Français (Marc Bertrand et Vincent Pentoux) et est bien décidé à remettre le domaine sur pied. En plus du domaine de Limoux, ils font l’acquisition d’un domaine à Latour de France (Roussillon). Cette parcelle étant vinifiée à Limoux, elle ne peut avoir que la mention vin de table.




Les vignobles (Latour et Limoux) sont pour la plupart en altitude, les vins y gagnent en fraîcheur. Le domaine est en bio intégrale. Tous les blancs sont vinifiés en barrique et le haut de gamme rouge en demi-muid.

 

 

Chardonnay 2008 :

Nez floral, herbacé.

Bouche fraiche et puissante, de la richesse en milieu de bouche et de la droiture.




Chardonnay 2008 (barrique + chauffée) :

Nez de beurre, de noisette et de fruits blancs.

Plus riche que le précédent, encore du résiduel.


Mauzac 2008 :
 

Nez réduit.

Rondeur délicate, acidité intégrée, amertume en finale. Du résiduel en finale.

Joli vin élancé.


 



Blanc 2008 Latour de France (grenache, carignan) :

Nez réduit, sur la rillette.

Le vin possède encore des sucres mais un profil svelte se dégage.


Chenin 2008 :

Un chenin élégant, frais, floral et herbacé.

En demi sec actuellement, il n’est pas dénué de fraicheur. Complet.


Château de Gaure – Limoux 2007 (80% de chardonnay, mauzac et chenin) :

Premier nez réduit. Puis viennent des notes de noisette et beaucoup de minéral.

Attaque minérale, petit gras en milieu de bouche, amertume et fraicheur en finale.

Vin original et de caractère. Il allie brillamment matière maitrisée et fraicheur.


 

 

Château de Gaure – Mauzac 2007 :

Ce vin est lui aussi marqué par la réduction. Rapidement le fruit s’exprime sur la poire et la pomme
fraiche.


Un volume plus restreint que le Limoux avec une grande fraicheur. L’amertume ressort en finale sur
des notes de pamplemousse rose.


Carignan 2008 (planté en 1946) – Latour de France :

Nez de viande fraiche et de cerise noire.


Frais, tannique, élancé.


Les tanins doivent se fondre.



Grenache, mourvèdre 2008 – Latour de France :


Minéral et fumé.

De la mâche, puissant et juteux.



Château de Gaure - Latour de France 2007 VDT:


Nez de baies, de fruits noirs, léger vanillé.

Vin puissant, trame tannique affirmée, belle mache en finale, ambitieux.
Il garde cependant de la
fraicheur et n’a pas de côté excessif.

Il lui faudra du temps pour se fondre.

 



Château de Gaure – Latour de France VDT 2008 (barrique les plus qualitatives par cépage) :

Nez fin, précis, très marqué fruits rouges frais.

Un vin fin, marqué par l’élégance.

Les tanins sont fondus, la matière sur la retenue, la finale serre.


Les blancs ont beaucoup de fraîcheur et font preuve de caractère et d’originalité. Le rouge haut de gamme dégage une harmonie peu commune. Indéniablement ce domaine à l’avenir devant lui et des atouts de poids :

- Une équipe jeune et dynamique 
- Une philosophie poussée de la viticulture responsable         
- Des moyens financiers au dessus de la moyenne
- De très jolis terroirs

Ces éléments combinés vont pousser Gaure comme l’un des domaines incontournable de Limoux et du sud de la France, assurément.

 

 

Publié dans Visites de domaines

Commenter cet article