Visite au Domaine la terrasse d'Elise

Publié le par Loïck



Trois ans après notre première visite chez ce talentueux vigneron de St Jean de Fos, les stocks étant quasiment vide et afin de prendre des nouvelles du domaine, nous prenons rendez-vous avec Xavier Braujou pour 14h00.

Sous un soleil de plomb nous rejoignons le domaine. Après une franche poignée de mains, nous allons directement à la cave pour une longue dégustation.

Il me semble avoir quitté cet endroit la veille, rien n’a changé ni le vigneron, ni la sympathique ambiance.

 

Xavier nous explique que grâce au bon fonctionnement du domaine il a réussi à arrêter le bois de chauffage pour gagner sa vie. Il peut maintenant se consacrer non plus à 100% mais à 200% à la Terrasse d’Elise. Il a toujours autant d’énergie et de conviction pour son vin. Il a évolué, s’est ouvert au monde du vin : visite chez les plus grands (Montcalmes, Grange des Pères, Peyre-Rose…), a décidé de répondre aux sollicitations de la presse (visite récente de la RVF qui est restée 3h00 et devrait sortir un papier sur lui à l’automne)…la Terrasse d’Elise n’a pas changée, elle a évoluée dans le bon sens.

 

Passons à la dégustation.

 

Chardonnay 2007 :

Robe prononcée.

Nez très ouvert, porté sur la pêche et les fruits jaunes en général. Elevage présent au nez.

En bouche c’est puissant, gras mais pas dénué de fraicheur. Légère amertume en finale.


XB 2006 :

Robe violine.

Nez expressif. Fruits noirs, cerise à l’eau de vie.

La bouche est florale, fraiche et gouleyante.
Un vin facile, c’est ce qui est recherché !

 

Cinsault 2007 :

Nez ressemblant à une syrah : c’est fumé et floral.

La bouche est très aromatique. Le vin est juteux, caressant le palais.

C’est craquant de fruits et craquant tout court !

 

Pradel 2004 :

Nez moins expressif que le précédent. Ca pinote et c’est floral.
La bouche est caressante. Les tannins sont arrondis, et très agréables.

Ils confèrent à la bouche une belle structure et donne de la profondeur à l’ensemble.

Une facilité et un plaisir indéniable.

 

Carignan 2007 :

Réduit au nez. Puis des notes animales et poivrées apparaissent.

Le vin est tannique, un peu brut à ce stade.

 

Pigeonnier 2004 :

Nez sur les fruits noirs et lui aussi très animal.

Le vin est puissant, réglissé et possède beaucoup de fraicheur.

A attendre pour assouplir l’ensemble.




Mourvèdre 2007 :

Le nez est floral et poivré.

La matière est très fine, les tanins puissants et gras.

C’est très, très beau avec une finesse incroyable.

 

Mourvèdre 2006 :

Des fruits rouges frais au nez. A l’aération ils s’accompagnent de fruits noirs.

De la finesse, encore de la finesse avec bien sur une structure sérieuse pour ficeler le tout.

 

Syrah 2007 :

De la syrah à plein nez : violette, lard fumé, fruit noirs et poivre. C’est complexe et évocateur d’un vin très aromatique.

Le vin est juteux, sanguin. La trame tannique est imposante et impose quelques années avant de le déguster.

 

Elise 2003 :

Le nez est très réduit et ne laisse pas percevoir grand-chose.

Le vin velouté, la bouche puissante et les tannins très présents.

La trame est serrée, dense et les tanins en finale agresse la bouche.

A attendre impérativement pour enlever toute la fougue et la sauvagerie actuelle.

Une bien belle dégustation à nouveau !

Une cuvée Elise de garde, un puech (le blanc) très sérieux, un pigeonnier puissant et affirmé, un pradel au sommet de la gourmandise et du plaisir qui étonne par sa trame.

 

Comme dit récemment la gamme est remarquable et offre un panel de vins sérieux mais différents dans leurs profils.

Il me tarde de regouter Elise 2003 après quelques années de garde et un bon carafage. Même si on retrouve un surplus de tannins par rapport aux autres millésimes ce vin n’est pas tombé dans le « panneau 2003 ».

 

Xavier à de beaux jours devant lui et continu à mener à bien le travail qualitatif instauré au domaine : culture raisonnée, petits rendements, élevages longs (24 mois pour Elise, 12 mois pour le reste, tout en barrique sauf XB).

 

Bravo, encore une fois bravo.


Publié dans Visites de domaines

Commenter cet article