Chateau grillet 1987 - Le privilège de l'âge

Publié le par Loïck

P1010095.JPGMa première rencontre avec un vin blanc aussi vieux. J’imagine déjà les arômes de sous bois, de champignons…miam

J’ouvre la bouteille et le premier frisson apparaît quand je vois le bouchon : je me dis « ça y est tu vas pouvoir goûter » ! 

Je verse le nectar et à ma grande surprise j’ai l’impression de verser dans mon verre un chablis 2006 !

La robe est d’une incroyable jeunesse ! La couleur est paille accompagnée de reflets verts. Oups, étrange.

Je me laisse tenter par le nez. Au premier nez la discrétion est de mise. Je perçois des notes minérales, presque salines. Elles sont accompagnées d’aromes de fruits (jaunes) et de fleurs. Viennent ensuite des senteurs de beurre frais et de noisette (plutôt chardonnay tout ça). Le nez joue la carte de l’élégance et cela lui va fort bien. 

L’attaque est ciselée et porte une trame minérale insistante. Le vin s’installe, tapisse le palais grâce à un joli gras. Le milieu de bouche s’accompagne de notes nobles de miel. Le vin finit par exploser en final et se termine en boulet de canon sur une puissance maîtrisée.  

Se vin est magnifique de retenue, de rondeur, de puissance et de jeunesse ! Jamais je n’aurai imaginé trouver un vin autant en forme et autant plein d’énergie. Franchement, chapeau !

Publié dans Vins de france

Commenter cet article