Au fil de l'eau

Publié le par Loïck

Je fais une entorse au site mais c'est pa grave, cela mérite le détour!

P1000892.JPG


Tout cela pour résumer un magnifique week-end sur le canal de bourgogne aux environs du tonnerrois. Ce fût ma première rencontre avec cette partie de la bourgogne et je vous avoue en être ressorti enchanté;

Nous partons vendredi 5 octobre direction Auxerre et le cellier des agapes, propriété de Marc Ragaine.
Mon intention et de faire une sélection de vins de la région à déguster durant le week-end.
Nous sommes reçus par le propriétaire des lieux.
Sa cave fait la part belle aux vins de la région mais aussi au reste de la Bourgogne.
Après lui avoir fait part de mes désirs Marc Ragaine, personnage humble et très agréable, me propose quatre vins à découvrir : L’Epineuil 2006 d’Alain Mathias, la Cuvée Angélique (AOC bourgogne) de Denis Gabriel, voici pour les rouges, ainsi qu’en blanc le Bourgogne Chitry cuvée Olympe d’Olivier Morin 2005, et pour finir le Chablis VV 2002 de la chablisienne. 
Je repars aussi avec quelques bouteilles afin d’encaver : Chablis 1er cru « Vaucoupin » du domaine Oudin 2005, et un Bourgogne côtes du Cochois cuvée les Rompeys 2005. Les valises sont déjà pleines et le week-end ne fait que commencer ! Je reviendrai avec plaisir dans cette cave car les atouts ne manquent : explication poussée et méthodique, prix sages, accueil chaleureux. 

Une fois cette parenthèse faite, nous partons vers Tonnerre ou nous attend Fred700 (le nom du bateau).
Nous arrivons à 16h00. Nous faisons le tour du propriétaire, déposons nos affaires et apprenons à naviguer (et dieu sait que ce n’est pas simple). 
Première nuit dans le bateau impeccable, mais un peu fraîche.

Après un petit déjeuner copieux, nous nous rendons dans le centre de Tonnerre (au marché plus précisément) dans le but de faire le plein de victuailles pour le week-end.
Et là on se lâche : côtes de bœuf à gogo, fromages et produits locaux.
Nous nous sommes notamment arrêtés chez un traiteur fort sympathique dans le centre de Tonnerre. La femme du propriétaire nous a fait goûter très gentiment toutes les spécialités locales. Du jambon à l’os braisé à la chablisienne en passant par les gougères («c’est très bon avec le champagne » nous dit elle, ou avec un chablis) sans oublier le jambon persillé. Un vrai régal gustatif et humain, car il est rare de voir des commerçants si sympathiques. On aurait pu rester la journée à déguster et à parler ! Décidément il fait bon vivre à Tonnerre !
 
P1010005.JPG

Nous repartons vers le bateau ou nous attend notre premier passage d’écluse (il y en a à peu prés tout les kilomètres).
Premier passage réussi, ce n’est pas très dur car il suffit d’attacher l’avant et l’arrière du bateau pour le stabiliser durant le passage de l’écluse. Ca c’est fait !
Peu après nous nous arrêtons pour notre premier repas à bord du bateau, ainsi que pour prendre notre douche. Et la douche c’est folklo ! C’est petit et pas très commode, c’est pas bien grave le tout c’est d’être propre (réservoir de 20 litre d’eau chaude).
Il fait beau, les oiseaux chantent et une belle côte de boeuf au barbecue nous attend, bref le bonheur.
Je débouche notre premier vin « local ». Il sera accompagné d’une magnifique côte de bœuf charolaise et c’est tout !!!
 
P1000912.JPG

 
Bourgogne – Domaine Denis Gabriel – Cuvée Angélique 2006:

20% de césar. Le reste en pinot noir.
Robe très jeune, violine.
Nez sur les fruits rouges, petites effluves de vanille. Viennent ensuite des notes de fleurs. Le nez est gourmand.
L’attaque est gourmande, fluide, gorgées de fruits rouges. Vin souple en toute légèreté.  Quelques tanins en fin de bouche.
Très grande gourmandise et très grande buvabilité. Superbe rapport qualité/prix. 6,5€
  
P1000925.JPG

Nous repartons vers Tanlay ou nous allons partir à la recherche d’un bar afin de visionner France – Nouvelle Zélande.
La navigation et très agréable, on prend le temps de vivre, ce que l’on oublie souvent dans nos vies Parisiennes !
Nous arrivons à Tanlay. Je prends le temps de regarder l’équipe de poussin local jouer au Foot. Cela me rappelle mon enfance…Nous nous rendons dans le centre de Tanlay ou se trouve un château…et puis c’est tout. Un seul bar avec une télé minuscule. Pas vraiment l’idéal !
  
P1000917.JPG

Nous décidons donc de continuer à naviguer jusqu’à Lézinnes. Nous croisons bon nombre de pêcheurs. Et bien évidemment toujours autant d’écluses.
A savoir qu’il y a un éclusier par écluse, donc beaucoup d’éclusiers dans l’Yonne !
Une fois arrivé à bon port nous sommes déçus car c’est ville morte ! Bof, pas grave !Nous avons eu le plaisir de naviguer et de voir de très jolis paysages. Ce sera la radio pour le match.
Nous ouvrons le premier blanc.
 
 
Bourgogne Chitry – Domaine Olivier Morin -  Cuvée olympe 2005:

Robe dorée à reflets verts
Nez floral et minéral, peu ouvert.
L’attaque est iodé, droite. Joli gras en milieu de bouche. Belle intensité.
J’aime beaucoup. Finale minérale. Vin franc et fort intéressant. Belle bouteille ! 7,5€

22H30 belle victoire il fait frais dans le bateau, le sommeil m’appel.
Bonne nuit et réveil à 8h00 pour profiter de la journée. La brume c’est installée sur le canal. Nous prenons le temps de prendre le p’tit déj (les écluses sont ouvertes de 09h00 à 12h00 et de 13h00 à 19h00).
La navigation de la matinée va être rythmé par la brume et par les nombreux Hérons que nous croisons. Ils sont pas bien farouches les Hérons!
Nous repassons par Tanlay afin de faire plein d’eau et de nettoyer un peu le bateau.
 
P1000983.JPG
 
Notre déjeuner nous attend avec hâte. Nous nous arrêtons en plein soleil avec de déguster un Chablis.

 
Chablis – La chablisienne – Cuvée VV 2002 :

Robe très pâle à reflets verts.
Nez riche : minéral, beurre, truffe.
Le vin a déjà évolué et s’annonce très bien.
Attaque rectiligne. Développement en bouche riche, ample. Le gras s’installe et se termine en fin de bouche par de très belles notes de miel. Finale très longue. Marc Ragaine ne nous a pas menti, en nous disant qu’il considère cette cuvée comme les plus belles vieilles vignes du marché (en AOC Chablis). 12€
 
P1000974-copie-1.JPG
 
Le temps est venu de repartir vers Tonnerre. La mort dans l’âme nous repartons, dieu qu’il est bon de prendre sont temps et d’être perdu en pleine nature.
Il est 18h00 nous nous apprêtons à passer la dernière écluse avant Tonnerre.
Le soleil brille toujours autant et nous fait de plus en plus regretter de ne pas rester plus longtemps. Toutes les bonnes choses ont une fin !

Dernier barbecue et dernier vin dégusté.
 
P1010022.JPG
 
Bourgogne Epineuil – Domaine Alain Mathias 2006 :

Robe rubis, très légère.
Nez très extraverti : épices douces, fruits rouges (cerise) et même un poil de mûre sauvage.
Attaque franche. C’est un panier de fruits rouges gouleyant et enjôleur. Le fruit est croquant, plein de fraicheur. Joli vin tout en dentelle. 8,5€

 
Pour ne rien vous caché la côte de bœuf lui a «  cassé la gueule », mais peu importe c’était extra !
Il est 20h00 le soleil se couche, la température baisse mais nous restons dehors afin d’en profiter un maximum.
Le lendemain 09h00 il fait froid et il est temps de repartir. Nous avons passé un week-end merveilleux dans une région où il fait bon vivre. L'accueil qui nous a été réservé par les autochtones nous donne grandement envi de revenir. D’ailleurs nous n’avons pas pu visiter Chablis, une bonne excuse pour revenir !
P1010033.JPG
 

Publié dans Vins de france

Commenter cet article